All posts by marion

Atelier reporter : Festival Techlab Junior

Lors du Festival Techlab Junior, plusieurs jeunes ont pu devenir reporter. Alan âgé de 8 ans vous partage son travail sur les photos qu’il a pu prendre et ce qu’il a vraiment aimé lors de cette journée.

J’aime cette photo parce qu’il y a moi sur cette photo à la radio. Et parce que je parle au micro et que j’ai aimé parler à la radio.

J’aime aussi cette photo parce que le vert est ma couleur préférée et car j’aime les impressions 3D et l’impression « Francas ».

-Alan (8ans)

Atelier reporter : Festival Techlab Junior

Reporter du Festival Techlab Junior, Sacha un jeune de 8ans vous partage ce qui lui a plu lors du Festival à travers cette photo et son commentaire.

Des artistes ont fait cette main en 3D, ils peuvent la piloter et j’aime beaucoup ça. Et j’aime bien le fait de « l’Inmoov ».

-Sacha (8 ans)

Atelier reporter : Festival Techlab Junior

Reporter du Festival Techlab Junior, Philomène âgée de 12 ans a pu prendre des photos lors du Festival et écrire ce qui lui paraissait important à partager, je vous laisse découvrir son oeuvre !

Le principe de cette photo est la base du système robot, car en tirant sur les ficelles, les doigts se plient. Le robot peut alors prendre des objets et dans quelques années, aider les humains.

Ce petit véhicule est un robot piloté par une une manette électronique. Le but est que la petite voiture pousse les petits bâtons en bois vers les parois du terrain de jeu.

Sur cette photo nous sommes à l’intérieur d’une salle où se trouve comme vous pouvez le voir, le matériel de radio qui permet de transmettre les informations du Festival Techlab Junior.

 

Et je voudrai remercie le Festival de m’avoir permis d’écrire ces articles.

 

-Philomène Labbé (12 ans)

Agis pour tes droits : galerie des droits

Mercredi 22 novembre a eu lieu la galerie des droits à la médiathèque de Grand Couronne.  Plusieurs structures de loisirs sont venus découvrir les projets et participer à nos animations.

 

352 enfants âgés de 3 à 18 ans ont réalisé 49 supports en lien avec les droits de l’enfant.
Les supports ont été réalisées sur le temps scolaire, dans les centres de loisirs (sur le temps périscolaire, les mercredis et durant les vacances de la Toussaint).

Les structures participantes sont :
 ADDLE, Dieppe
 Centre de loisirs Jean Coiffier, Grand Couronne
 Ecole Kergomard, Saint-Etienne-du-Rouvray

Ecole Pergaud,Saint-Etienne-du-Rouvray
 Centre jeunes Delaune, Grand Couronne
 Le jardin des petits, Sotteville-lès-Rouen
 Centre social la Zertelle, le Trait
 Jeunes en service civique aux Francas
 animateurs sur un BAFA
 MJC Duclair
 Centre de loisirs, Le Trait
 Centre de loisirs Charlie Chaplin, Oissel
 5 écoles d’Elbeuf, anim’elbeuf

Agis pour tes droits : jurys locaux

Tout a commencé au début des vacances d’automne. Nos animateurs sont allés sensibiliser les enfants et animateurs du territoire aux droits de l’enfant. Et oui, à l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant, les Francas lancent depuis des année une opération Agis pour tes droits : de l’expression à l’action!

Concernés et préoccupés par la condition enfantine, le bien‐être et de l’épanouissement de chacun, dans
une visée bienveillante et émancipatrice, les Francas – depuis 70 ans – ont posé une attention générale à
l’enfant, aux enfants, à l’enfance.

Droits de l’homme et droits de l’enfant sont à la fois des objectifs à atteindre et des principes à respecter,
en vue d’en garantir l’accès et l’effectivité.
Êtres humains à part entière, les enfants ont besoin d’être accueilli dans la société et sur leurs territoires de vie. La Convention Internationale des Droits de l’Enfant précise, par ses articles, les conditions de cet accueil :
 pouvoir grandir sous la protection et dans le respect des adultes ;
 pouvoir avoir sa place dans la vie de la cité et plus largement dans la société.

 

Le 2 novembre, nous avons rencontré les enfants du centre de loisirs et du local ados de Grand Couronne ainsi que les enfants du centre de loisirs de Oissel, tous réunis à Grand Couronne pour une après-midi riche en présentation de projets vidéos, chansons et affiches.

« Même les princesses peuvent jouer avec les servantes. On est tous pareils.» « On a fait ça pour pas qu’il y ait de gens qui se chamaillent, bagarrent et pour qu’on ait plus confiance en nous »« La moquerie c’est injuste, parce que si quelqu’un se moque de l’autre on doit imaginer que celui qui s’est fait moquer c’est nous. Ça nous fait de la peine quand on réalise la bêtise qu’on a fait »

 

 

Nous avons continué notre tour de structures en allant à la MJC Duclair où les jeunes ont réalisé un jeu de rôle stratégique RPG. Face à une situation, les jeunes doivent choisir ce qu’ils vont faire. Quelque soit les conséquences stratégiques de leur choix, ils doivent l’assumer. Le jeu continue. S’ils perdent la partie, ils pourront la réintégrer avec un autre personnage mais ils perdent leur premier personnage. Pour l’instant, il est encore tôt pour faire un parallèle entre la responsabilité de ses actes dans un jeu avec la vie réelle.

 

 

Le 3 novembre, nous avons retrouvé les enfants du Centre de Loisirs du Trait et les jeunes du Centre Social la Zertelle afin qu’ils se présentent ceux qu’ils ont fait durant les vacances, en lien avec leurs droits.

Chanson, photos, affiches ou encore dessins pour les uns et projet de street art pour les autres.

« J’ai le droit de dire ce que j’ai envie, je peux dire non si je veux »,« même si on a pas tous la même couleur de peau, on a tous les mêmes droits », « on a fait un bouclier avec le numéro à appeler si l’enfant se fait violenter par ses parents », « Laisser sa trace dans la ville, c’est le droit d’exister »

 

Et je terminerais ce petit tour d’horizon par un extrait de la chanson des enfants du Trait:

« Ici, on est au Trait et en chantant,
On va parler des droits de l’enfant
Il y en a pleins, c’est compliqué
Pour les retenir, ça va aller.
Bey, alors, on va où ? On fait quoi ?
On les ignore ou les apprend pour être plus fort ?
On est si différent, mais c’est plus marrant
On apprend tous en chantant.
Viens avec nous, tu vas t’amuser,
Promis on n’va pas t’juger.
Bey, alors, on va où?On fait quoi ?
On a quoi ? Comme droits ? On y va !
Nous avons le droit de parler,
Oui de communiquer,
Pour pouvoir s’exprimer.
Nous, nous avons des droits.
(…) »

 

 

Agis pour tes droits : de l’expression à l’action

La Convention internationale des Droits de l’Enfant (CIDE), est un traité international adopté par
l’Assemblée Générale des Nations Unies, le 20 novembre 1989. Elle se compose de 54 articles
regroupant une quarantaine de droits. Les Francas les regroupent en 10 grands axes des droits de
l’enfant :

1- le droit à l’égalité
2- le droit de rêver, de rire, de jouer et de participer à des activités culturelles, ludiques et
sportives
3- le droit de ne pas être exploité
4- le droit d’être soigné et de bénéficier des soins adaptés à mon handicap et à mon âge
5- le droit d’être aimé et respecté
6- le droit d’avoir une éducation
7- le droit d’être protégé de la violence, ce qui inclut également la guerre et la prison
8- le droit d’avoir une identité, une famille, une vie privée
9- le droit d’être nourri, logé, et de grandir dans de bonnes conditions
10- le droit de m’exprimer, de donner mon avis et de participer à la vie de la société en
qualité de citoyen

Les Francas ont pour objectif de faire de la CIDE un cadre de référence des acteurs éducatifs.
Cette année encore, les Francas de Seine-Maritime organisent une galerie autour des droits des
enfants. C’est un événement départemental annuel de valorisation des actions conduites en
faveur de la promotion, de la défense et de l’effectivité des droits des enfants, dans l’action
éducative locale.
« Agis pour tes droits » est une opération de promotion, de défense et de mise en oeuvre des
droits de l’enfant, tout au long de l’année.
Les structures sensibilisées, au niveau départemental (centres de loisirs, centres sociaux, MJC,
accueils jeunes, temps périscolaire…) ont traités les 10 grandes thématiques autour de ces droits à
leur manière. Pour valoriser ces actions, les enfants et les jeunes ont produit des supports qui sont
exposés (Vidéos, photos, projets plastiques, chansons …)

La galerie est ouverte au grand public de 14h à 18h. L’exposition restera disponible un mois à
grand couronne.

 

 

Un été la tête dans les étoiles!

Depuis juillet, 500 enfants de tout le département ont participé à des animations et soirées astronomie avec Les Francas. Saint-Etienne-du-Rouvray, le Trait, Sans Detours du Havre, Cléon, l’ADDLE de Dieppe, Sotteville-lès-Rouen, Grand-Couronne sont autant de villes partenaires qui nous ont accueillies ou qui nous ont permis d’animer lors de leurs mini-camps et séjours.

Certains groupes d’enfants ont pu décrocher la « Petite Ourse » après avoir manipuler différents instruments tels qu’une carte du ciel, des jumelles, une lunette astronomique, de jour comme de nuit.  Ils ont observé le ciel tout en expérimentant. Ils ont également pu transmettre leurs découvertes à d’autres groupes d’enfants et même à leurs familles en menant une soirée d’observation. Que de découvertes!

En levant la tête pour regarder les étoiles, les enfants nous ont dit penser qu’ils voyaient uniquement des étoiles.  En pointant Saturne, ils ont distingué la ceinture de Saturne ainsi que les satellites naturels en orbite. Ils étaient enchantés et surpris de cette découverte. Le ciel est composé de nombreux éléments non-discernables à l’oeil nu!

A la suite de petits jeux, les enfants ont pris conscience des distances qui nous séparent des planètes, et des planètes entre elles. Déroutant!

Pour terminer ce tour d’horizon en douceur, les légendes et mythologiques ont bercé les enfants pour terminer la nuit.

L’été n’est pas encore fini, nous retournons à Grand-Couronne pour les dernières animations astronomie avant l’hiver!

Graines de philo à la bibliothèque durant l’été

Durant l’été, trois goûters Philo ont eu lieu le mercredi après-midi de 15h à 17h, sur les thèmes de la différence, de la liberté et du bonheur, dans la mezzanine de la Bibliothèque Elsa Triolet (quartier Château Blanc à Saint-Etienne-du-Rouvray).

Ces ateliers ont vu se multiplier le nombre d’enfants par presque 3, au cours des différents ateliers.
Passant de 5 à 13 enfants lors du dernier atelier. Deux mamans ont également participé à la lecture des
albums issues des ressources de la Bibliothèque et à la discussion philo, organisée les animateurs Francas.

La communication était présente sur notre Facebook, dans le Hall de la Bibliothèque ainsi que sur leur
site Internet. Le bouche à oreilles a également très bien fonctionné entre les enfants.
Le bilan est plutôt satisfaisant et les enfants nous ont dors et déjà demandé si les ateliers reprenaient en septembre.

Artimomes : un premier contact entre les enfants et l’art

Les enfants de Oissel ont testé, depuis la rentrée 2017, le projet Artimomes que nous souhaitions mettre en place. En effet, nous voulions élargir nos activités et, dans le cadre où nous avions une jeune en service civique avec des compétences dans ce domaine nous trouvions le moment idéal.

Tous les jeudis en périscolaire, au centre Charlie Chaplin, les enfants de CP ont pu, pendant 1h30
découvrir des œuvres majeures de l’histoire de l’art et mettre en pratique leur créativité.

Chaque cycle est articulé autour d’une grande thématique technique. Nous avons commencé avec
la peinture puis avons continué avec le découpage collage. Après les vacances de fin d’année, nous
laisserons place à la sculpture et par la suite les enfants s’amuseront à peindre avec des accessoires « étranges ».

L’objectif de l’activité Artimomes est de créer un premier contact entre les enfants et l’art. Ils sont invités à donner leurs avis, leurs ressentis et à exprimer ce qu’ils voient au travers d’une œuvre
choisie par l’animatrice et exposée aux enfants. L’animatrice oriente ses questions et introduit du
vocabulaire artistique.

La deuxième partie de la séance est vraiment axée sur l’expérimentation. Les enfants ont du
matériel à disposition et créent ce qui leur plaît tout en gardant un lien avec l’œuvre analysée. Que
ce soit dans la technique, les couleurs ou la composition les petits artistes trouvent toujours matière
à satisfaire leur énergie créatrice débordante.

La salle est organisée comme un atelier. Les enfants choisissent leur table, parfois ils préfèrent
avoir de la place et reste donc seul et certains se regroupent entre copains et discutent calmement
pendant qu’ils réalisent leur travaux. Le matériel est regroupé sur une table centrale et les enfants
vont et viennent pour se servir.

Apprendre à nettoyer ses pinceaux et son lieu de travail, à se servir en peinture, à économiser le
matériel sont également des notions que nous leur apportons. L’animatrice est très mobile pendant
l’activité et les enfants aussi.

Un accompagnement personnalisé est donné à chaque enfant, et nous laissons vraiment leurs idées se
concrétiser. S’ils s’éloignent du sujet demandé, rien de grave, nous restons un temps avec eux pour
échanger et leur apporter quelques nouvelles clés. Libre à eux de les utiliser !

Festival du Livre Jeunesse 2016

Le festival s’attache à rester fidèles à deux principaux engagements : promouvoir la littérature jeunesse en montrant la richesse et la diversité de l’édition francophone et donner et redonner le plaisir de lire avec pour objectif de pérenniser ce plaisir.

Le Festival du Livre s’est déroulé sur trois jours consécutifs, du 2 au 4 Décembre à la Halle aux Toiles, Rouen (Rive Gauche).
En effet, Les Francas 76 ont participé à cet événement, qui comme les années précédentes ont pour rôle de récolter des informations sur le Festival chaque jour, que ce soit orienté sur les auteurs, parents ou enfants. Mais aussi assurer sa fonction d’animation tourné vers la jeunesse. Le Vendredi 2 Décembre, la matinée, nous avons accueillit une classe du Collège Francis Yard suivit de l’après midi d’une classe du Collège Charles Mozin , dans le but de découvrir un peu le monde de la radio.
En effet, nous  interviennons sur le Festival par le biais :

– Des Interviews
-Des Tables rondes
-Des animations pour les enfants
-D’un vote pour les livres scientifiques

Les jeunes des collèges ont eu pour but de faire des interviews dans les différentes associations présentes (Unicef, Smédar, Les Nids… ) ou des Auteurs, Illustrateurs, Comédiens présents au Festival. Mais aussi préparer une table ronde qui consiste à choisir un sujet et débattre ensuite sur ce sujet en question. Le débat sera enregistré comme si l’émission se passait en direct.
Les collégiens auront à traiter les enregistrements et interviews menées dans la journée, le but est de supprimer les quelques défauts (Blancs, éternuement… )
Après traitement, les interviews et tables rondes sont postées sur notre site « www.radio.francas76.fr »

Le Festival du Livre a connu un grand succès tout comme les années précédentes. Par son nombre important d’associations présentes et de très grandes variétés de livres (Ex: Mangas, Aventure, Cuisine…) le Festival a attiré foule.
Tout au long des journées, des spectacles et conférences ont étaient organisées pour le plus grand plaisir des visiteurs.
On peut dire que cet événement fut un succès.